Les attractions à ne pas manquer

Les États et territoires

Les villes incontournables

Les attractions à ne pas manquer


National Corvette Museum


Une voiture qui ne vous mène pas en bateau

Grosso modo à mi-chemin entre Louisville et Nashville, en plein Plateau du Cumberland, on ne s’attend pas à tomber sur l’un des symboles du rêve américain du XXe siècle. C’est pourtant ici qu’est racontée la saga de l’une des plus mythiques automobiles made in USA, la Chevrolet Corvette.
  
Et la légende continue car il s’agit d’une histoire conjuguée au présent : si le National Corvette Museum permet de tout savoir sur l’histoire de la lignée, la GM Corvette Assembly Plant, juste à côté, sort depuis 1981 les derniers modèles de la lignée.
  
Alors pourquoi ne pas en profiter pour visiter les deux sites !?
  
Voiture de sport américaine par excellence vue dans d’innombrables films, documentaires, pubs ou épisodes de série télé, la « Vette » incarne l’Amérique heureuse des fifties et des sixties découvrant avec naïveté la société de consommation alors que l’essence ne coûte quasiment rien.
  
Le musée, conçu en 1994, héberge une fantastique collection de 70 Corvettes, incluant des modèles uniques, des prototypes ou des voitures de course mis en scène de manière assez spectaculaire. On suit la fringante sexagénaire (le modèle a été lancé en 1953), depuis sa genèse jusqu’à nos jours en passant par quelques personnages clés comme Zora Arkus-Duntov au destin romanesque en diable, qui, considéré comme le père de la Corvette, repose ici même.
  
Nostalgia Alley reconstitue une Main Street furieusement rétro avec salon de coiffure, pompes à essence, ou une concession dont les enseignes de néons se reflétant dans les chromes de ces dames. On peut s’enquérir de leurs pedigrees auprès de mécanos passionnés, blanchis sous le harnois. Un diorama de la Route 66 évoque la série télévisée homonyme, une Corvette prenant la pose en compagnie d’une Harley. Il y a même une reproduction de la ligne d’assemblage de l’usine de Saint-Louis où la voiture était construite entre 1953 et 1981 avant qu’elle ne déménage ici. Une salle est consacrée aux modèles de course et on peut tester son pilotage sur un simulateur.
  
Clou du musée, le Skydome abrite le Corvette Hall of Fame dont des voitures qui avaient été englouties par l’effondrement sous l’édifice en février 2014, un événement qui a boosté le nombre de visiteurs….
  
La visite de l’usine, immaculée, permet de découvrir la production actuelle « backstage » ! Ici pas de cadences infernales, on travaille en short en écoutant de la musique, environ 140 voitures sortent quotidiennement, uniquement sur commande. Comptez 4 à 6 semaines et seulement 55.000 à 90.000 dollars...
  
Le National Corvette Museum Motorsports Park permet désormais de tester vos capacités sur place au volant de l’un de ces bolides. Grisant !
  
Site internet : http://www.corvettemuseum.org/